Le mouvement Slow Cosmétique, pour une cosmétique plus sensée

Il était une fois la Slow Cosmétique…

L’association Slow Cosmétique a officiellement été créée en 2013 par Julien Kaibeck. Mis à part que cela ne fait que 5 ans, le mouvement Slow Cosmétique ne cesse de grandir.

Tout d’abord, la « Slow Cosmétique », qu’est-ce que ça veut dire exactement ?

De même que les mouvements « slow food » et « slow life », la Slow Cosmétique est une façon de revoir notre consommation des cosmétiques. En effet, de nos jours, l’utilisation des cosmétiques n’est pas anodine puisque nous les utilisons quotidiennement. D’ailleurs, que ce soit pour des soins ou des produits d’hygiène, ils peuvent avoir un impact sur notre santé et notre environnement selon la qualité des produits utilisés.

Ainsi, avec le mouvement Slow Cosmétique, il s’agit de récompenser les marques proposant des produits de qualité et sains aussi bien pour nous que pour l’environnement.

La Slow Cosmétique, c’est quoi ? - 2

La sélection des marques qui obtiennent la mention Slow Cosmétique

Tout d’abord, une centaine de marques sont examinées chaque année, mais les critères de la Slow Cosmétique sont bien spécifiques. Ainsi, pour recevoir la mention, les marques lauréates sont triées sur le volet. A cet égard, il y a plus de 80 critères d’évaluation qui répondent à la Charte Slow Cosmétique. D’ailleurs, vous pouvez la consulter sur www.slow-cosmetique.org.

Par exemple, parmi ces critères, il y a l’analyse de la liste INCI, généralement située à l’arrière du produit en toutes petites lettres. Ainsi, la composition doit être saine, sans perturbateurs endocriniens, substances dérivées de la pétrochimie et ingrédients irritants ou toxiques pour l’homme et l’environnement.

Par ailleurs, le marketing est lui aussi analysé ! Vous n’êtes pas sans remarquer les publicités ventant le mérites de tel ou tel ingrédient miracle… Pour cette raison, la Slow cosmétique veille justement à ce que les marques lauréates aient un marketing transparent, juste et sans fausses promesses.

La Slow Cosmétique, c’est quoi ? - 1

Les conseils de Julien pour une bonne routine Slow Cosmétique

Dans l’ensemble, les conseils de Julien sont basés sur la technique japonaise du layering. A vrai dire, elle est composée de plusieurs étapes et permet de nettoyer, hydrater et nourrir la peau.

En premier lieu, le rituel du layering débute avec le nettoyage de la peau. Ainsi, Julien conseille d’appliquer de l’huile végétale en massage sur le visage puis d’utiliser un savon saponifié à froid.

Aussi, la peau peut être débarrassée de ses impuretés avec les argiles comme le rhassoul. En effet, cette argile originaire du Maroc régule l’excès de sébum et nettoie la peau en douceur. Ainsi, il vous suffit d’ajouter un peu d’eau florale à votre argile et de l’appliquer sur le visage.

Ensuite, pour débarrasser le corps des peaux mortes, vous pouvez mélanger de l’huile végétale à du sucre ou du marc de café et l’appliquer en mouvements circulaires sur la peau. Puis, pour enlever les résidus du nettoyage, vous pouvez appliquer un hydrolat comme de l’hydrolat de rose de Damas qui nettoie et tonifie la peau.

La Slow Cosmétique, c’est quoi ? - 3

En définitive, pour terminer votre soin layering, il ne vous reste plus qu’à hydrater et nourrir votre peau. Par conséquent, il vous suffit de mélanger quelques gouttes d’huile végétale à du gel d’aloe vera dans votre main. Finalement, massez le tout délicatement sur votre visage.

Par ailleurs, Julien conseille de prendre le temps de masser son visage, au moins 2 minutes chaque jour, en massant la peau avec le plat de la main.

Et vous, quels sont vos gestes slow ?

Article rédigé par Peppermint Beauty

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire